Echange des vœux 2018 à l’INSS

Les agents et cadres de l’Institut National de Sécurité sociale ont célébrés ce vendredi 26 janvier 2018 une cérémonie d’échange de vœux autour de Directeur Général Adjoint, Monsieur Charles MUDIAYI KAZADI  représentant madame  le DG,  Agnès MWAD NAWEJ KATANG, et du Président du Conseil d’Administration le professeur SEKIMONYO. Le Ministre d’Etat, ministre de l’Emploi, Travail et de la Prévoyance Sociale Mr Lambert MATUKU MEMAS a rehaussé de sa présence la dite cérémonie. Au menu, discours, intervention, bilan, projection et repas de famille pour consolider l’esprit d’unité et de fraternité au sein de l’entreprise.

Cette grande rencontre, qui illustre la pérennisation de la paix sociale, le redressement de l’entreprise  et la vision d’une caisse viable pour une sécurité sociale effective en RDC , a connu plusieurs interventions dont celle du Président de la délégation syndicale de l’INSS, NANGA NGIMA, il a saisi cette occasion pour relever quelques point saillant à mettre à l’actif de L’INSS durant l’année 2017, notamment le paiement régulier et concomitant des prestations sociales sur toute l’étendue du territoire national ainsi que le paiement régulier des salaires du personnel.

Le DRH a tenu à remercier tous les agents et cadres qui ont pris part à cette manifestation et leur a présenté les vœux de longévité et de prospérité pour l’année 2018. Il a également présenté, dans le cadre de ses prérogatives, la situation des effectifs de l’INSS à tous les niveaux.

Le clou de la cérémonie a été l’inauguration d’un nouveau parking du bâtiment administratif de l’INSS par le ministre Lambert MATUKU, construit par les ingénieurs maison.

Prenant la parole au nom de madame le DG empêchée, le DGA a saisi l’occasion pour rendre un vibrant hommage à son excellence monsieur le Président de la république, chef de l’état, joseph Kabila Kabange, qui ne ménage aucun effort pour consolider la paix chèrement acquise et booster le développement de notre pays, notamment à travers la promotion de la sécurité sociale dont le régime général de connaître une profonde reforme consacrée par la nouvelle loi n° 16/009 du 15 juillet 2016 fixant les règles relatives au régime général de la sécurité sociale.

S’agissant de la reforme de la sécurité sociale, il importe de relever que plus de 50 ans après sa mise en vigueur, le Décret-loi du 29 juin 1961 était devenu obsolète dans plusieurs de ses dispositions, ce qui impactait négativement le fonctionnement de l’institut.

La réaffirmation du principe d’une gouvernance démocratique et participative caractérisée par une composition tripartite du conseil d’administration.

La révision de l’âge d’ouverture du droit à la pension de retraite et de l’allocation de vieillesse fixée désormais à 60 ans tant pour les hommes que pour les femmes et 65 ans constituent l’âge limite de départ à la retraite.

L’élargissement du champ personnel à certaines catégories de personnes non encore assujetties, notamment les Mandataires publics et les Associés actifs.

L’élargissement du champ matériel par l’introduction de nouvelles prestations à savoir les allocations prénatales et de maternité ainsi que l’extension de l’allocation familiale à toute la RDC.

La modification des modalités de détermination de différentes prestations à octroyer aux personnes assurées.

Le DGA de l’INSS affirme que cette loi améliore la vie des travailleurs congolais par l’ajout sur les rémunérations de certaines prestations telles que les allocations familiales.

Il a également présenté le bilan de ce qui a été accompli durant cette période en relevant particulièrement l’intensification des actions de recouvrement, la reforme de la sécurité sociale et le paiement à terme échu du personnel.

Dans le chapitre des investissements, outre le travail de sécurisation des immeubles de l’INSS par l’actualisation de leur titre de propriété, la direction générale a obtenu du conseil d’administration et de l’autorité de tutelle l’autorisation :

  • De réhabiliter certain immeubles de rapport qui étaient dans un état de délabrement très avancé ;
  • D’acquérir des immeubles pour les centres de gestion de RUTSHURU et e IDIOFA ;
  • De poursuivre et accélérer les travaux de construction du centre orthopédique moderne à Lubumbashi dont l’inauguration pourrait intervenir également au second semestre de cette année :
  • De réhabiliter et d’équiper des centres médicaux de l’INSS de Gombe et de Matonge.

Monsieur Charles MUDIAYI a également souligné que l’INSS a participé à la création de la compagnie d’aviation Congo Airways où l’INSS est actionnaire majoritaire après l’Etat Congolais.

Le PCA a quant à lui usé d’un langage de sage pour inviter tous les agents et cadres de l’INSS à faire confiance au maitre de l’équipage qui est le Président de la République en vue d’un atterrissage en douceur vers le cap à atteindre à savoir ; l’émergence.

février 21, 2018